Golf Canada dévoile la formation Jeune Pro d’Équipe Canada pour 2020
février 19, 2020
Joey Savoie fait le grand saut chez les pros
mars 12, 2020

C’est officiel : je suis maintenant golfeur professionnel

J’attends depuis longtemps pour faire l’annonce officielle de ma décision. Beaucoup de gens m’ont demandé: pourquoi as-tu attendu si longtemps? Pour les gens qui me connaissent bien, ils savent que j’aime prendre mon temps pour prendre les bonnes décisions. Malgré tout, j’ai toujours voulu devenir un golfeur professionnel depuis mes années juniors au Pinegrove.

Moi à 12 ans.

Pour faire le saut, je devais sentir que j’avais rempli trois critères importants : m’être prouvé à moi-même que j’ai le potentiel pour jouer avec l’élite; avoir la certitude d’être prêt à me consacrer corps et âme à l’atteinte du but et enfin; sentir que je peux obtenir le soutien financier nécessaire pour me lancer à fond dans l’aventure pour relever le défi.

En ce qui concerne le potentiel, mes trois dernières années de golf amateur m’ont permis objectivement de rendre le rêve plus tangible et d’y croire vraiment. J’ai joué deux Omniums canadiens RBC, dont l’un où j’ai battu plusieurs joueurs de la PGA dont Bubba Watson, Kevin Kisner et Brooks Koepka. De plus, j’ai pu constater que ma progression était constante en atteignant le top 25 du classement mondial de golf amateur, une première pour le golf québécois. Certes sur le chemin il y a eu beaucoup de hauts et de bas, de belles expériences et quelques déceptions, mais dans l’ensemble les résultats me laissent croire que tous les espoirs sont permis.

Mon entraineur Daniel Langevin à l’omnium canadien RBC 2019.

Concernant le deuxième critère, j’ai vraiment fait une profonde et sérieuse réflexion : suis-je vraiment prêt à me commettre et à continuer à tout donner pour ma passion? Nous avons un dicton sur l’équipe nationale: « leave no stone unturned » (librement traduit, ça veut dire essentiellement de ne négliger aucun détail).Ainsi, je devais m’assurer que j’étais encore 100% engagé à faire les sacrifices nécessaires pour atteindre mes objectifs. La conclusion à laquelle j’en suis rapidement arrivé a été sans équivoque. À 25 ans, je suis prêt à maintenir cet engagement plus que jamais tant envers moi-même, mon équipe d’entraîneurs qu’envers tous ceux qui m’accordent leur confiance en me supportant financièrement. Honnêtement, je le pense depuis de nombreuses années mais là, j’en ai acquis la profonde conviction.

Quant au troisième critère et non le moindre, j’ai la chance d’être membre au club de golf Pinegrove, un incroyable club de golf où j’ai pu rencontrer des gens qui ont toujours voulu m’aider à réussir. Particulièrement au cours des cinq dernières années, j’ai reçu un important soutien de plusieurs personnes de Pinegrove et d’ailleurs, des gens exceptionnels et généreux qui veulent le meilleur pour moi sans même rien demander en retour et qui ont contribué au succès de l’activité de financement que j’ai tenue en octobre dernier. C’est d’ailleurs à l’occasion de cette activité que Biron Groupe Santé (et je l’annonce ici en primeur) m’a fait part de son intention de me commanditer afin de me faire le privilège d’associer le nom de cette grande entreprise au mien. C’est d’ailleurs la première compagnie à se lancer ainsi dans mon projet et je ne pourrais en être plus fier car Biron est un fleuron québécois et en plus, possède des valeurs dans lesquelles je me reconnais pleinement. Je viens aussi d’obtenir le soutien de la compagnie canadienne de vêtements Levelwear et suis à finaliser une entente pour le soutien d’une importante compagnie d’équipements de golf. Et pour conclure le tout, j’ai reçu récemment l’appel de l’entraineur de l’équipe canadienne Derek Ingram me disant que j’étais sélectionné pour faire partie de l’équipe des jeunes professionnels du Canada. Donc, le soutien financier est là pour entreprendre ma carrière et c’est pourquoi je suis prêt à faire la transition et confiant de la réussite de celle-ci.

Geneviève Biron. Président des Laboratoires Biron.

Derek Ingram. Entraineur de l’équipe canadienne.

Oui être un golfeur professionnel impose son lot de sacrifices et la route vers l’accession au circuit de la PGA est incertaine et sera certainement parsemée d’embuches et d’obstacles. Mais je suis prêt à les surmonter tous et à y mettre tout mon cœur et ma détermination.

Merci à ma famille, mes amis et tous ceux qui me soutiennent.

Joey Savoie

 

Anne Poulin et Yves Deschamps. Deux amis qui sont là depuis le tout début.

Mes parents et Yves Deschamps au US Amateur 2018.

The Grove Country Club. Ma deuxième maison au Tennessee.