Maddie Szeryk et Joey Savoie nommés joueurs de l’année 2018 par Golf Canada
mars 12, 2019
Fan Club
mars 12, 2019

Mes surnoms expliqués

Big Joe: C’est soit que mes parents pensaient que je frappais la balle de golf assez loin ou qu’ils pensaient que j’avais un peu de surpoids quand j’étais jeune.

Super Joe (avec un accent espagnol): J’avais environ 7 ou 8 ans lorsque nous sommes allés en vacances au Mexique avec toute la famille Lamarre. Un jour, nous sommes allés jouer au golf et mon cadet m’appelait  Super Yo, peut-être parce que je lui ai fait gagner plusieurs paris contre ses amis cadets.

Rev: Mon entraîneur de golf, Derek Ingram, de l’équipe nationale amateur canadienne, a déclaré, lors de ma première rencontre, que chaque joueur de l’équipe porterait un surnom et que cela se passerait «de manière organique». À ce jour, je ne suis pas tout à fait sûr de comprendre  ce que ça signifie. Nous avons continué à parler et j’ai expliqué comment mon père avait vu la nouvelle que je devenais membre de l’équipe. Mon père ne savait pas que j’avais un compte Twitter à ce moment-là et il se sentait donc obligé d’enquêter. Surpris, il m’a demandé pourquoi j’avais autant de tweets sur la religion. C’est à ce moment que j’ai réalisé à quel point j’ai rarement posté sur Twitter… En fait, les posts que je publiais sur Twitter servaient à obtenir des points de présence dans un cours de religion à l’Université Saint-Leo. C’est pourquoi mon père se demandait si l’Amérique m’avait changé parce que TOUS mes tweets concernaient la religion alors que ce n’est habituellement pas mon sujet de tous les jours. Nous avons bien ri et cela m’a fait comprendre que je devais nettoyer un peu mon twitter. À la fin, mon coéquipier Josh Whalen a examiné ma situation et est arrivé avec le surnom “Rev,” la version courte du mot “reverend.” Je suppose que ce surnom est arrivé «organiquement».

Savage: M. Savoie n’est pas seulement gentil et poli, il peut aussi être dur et féroce. Il ne faut pas trop me marcher sur les pieds puisqu’à un moment donné, le Rev devient Savage;)

L’artiste: Ce surnom provient de mes amis les Laoun lorsque j’étais au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Nous étions plusieurs joueurs entraînés par Daniel Langevin au championnat provincial junior à  Val d’or et j’avais apporté ma guitare pour la semaine. Après une longue journée de compétition, la “gang” de Daniel s’était réuni autour du feu pour relaxer. J’en ai profité pour jouer quelques chansons acoustiques. Maxime et Antoine ont donc décidé que j’étais l’artiste! C’était sans doute la cerise sur le sundae puisque j’avais aussi certain talents pour me sortir de positions fâcheuses sur le terrain de golf. Le fait que je jouais un peu de guitare et que j’étais capable de sauver des normales des endroits les plus difficiles m’ont donné ce surnom.